• Larme d'hiver

    Lancinantes et enneigées,

    Les plaintes du vent s'élèvent,

    Miracle de cristal fêlé,

    Poussière d'or, hors du temps.

     

    Une larme sur les tempes,

    J'entends s'annoncer le brouillard,

    Voilà donc ma fin, j'avance.

    J'articule mon cauchemard.

     

    Comme je sens le sang couler,

    J'avance et je respire,

    Et dans un oracle sacré,

    J'inspire bien fort et je crie.


  • Commentaires

    1
    Vendredi 14 Août 2015 à 10:31

    Coucou Paul

    Il ne faut pas hésité à crier, perso je l'ai fait et ça soulage de nos maux...un bel écrit j'aime !

    bises

    2
    Vendredi 14 Août 2015 à 20:20

    Coucou, merci du compliment !

    Pas beaucoup de temps aujourd'hui.....

    Bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :